Archives du mot-clé nintendo switch

Mario Kart 8 Deluxe : le Menu Maxi Best Of de la série

mk8dSi l’on me demande quel est mon jeu favori sur Wii U, c’est Mario Kart 8 qui serait cité. Quand Nintendo a annoncé sa ressortie en version Maxi Best Of sur Switch, je l’avais un peu mauvaise tout en sachant que le jeu serait mien en day one.

En dehors de pouvoir rejouer au meilleur Mario Kart n’importe où (il a détrôné Mario Kart 64 dans mon cœur), cette mouture Switch n’est pas une copie conforme de la version Wii U. Le principal changement est sans contestes la présence d’un vrai mode Battle. Que je n’ai jamais lancé sur Wii U quand j’ai su que les arènes étaient en fait les courses du jeu. Là, on revient aux arènes fermées, à l’ancienne. Et avec des modes de jeu supplémentaires à l’intérêt variable. Bon, c’est un joyeux bordel sans nom maintenant que l’on peut peut se retrouver jusqu’à 12 (trois fois moins au maximum à l’époque). Mais ça permet de varier les choses entre deux courses.

mk8d_1

Le mode Battle a été revu et corrigé, et c’est tant mieux. En revanche, il n’y a aucun changement dans le mode principal. Le contenu de base est consistant et directement débloqué (48 courses – les 32 de base + les 16 qui étaient en DLC). L’ajout de nouvelles courses (même d’anciennes versions) n’aurait pas été de trop, ne serait-ce que pour le plaisir de refaire certains circuits (Wario Stadium, mon fav).

En dehors des modes de jeu, des nouveaux persos issus de Splatoon rejoignent le casting déjà conséquent qui vendrait du rêve à n’importe quel jeu de baston. Le boost se voit attribuer un niveau supplémentaire pour le plus grand plaisirs des aficionados des dérapages contrôlés, tandis que les nouveaux venus pourront jouer avec la direction assistée pour ne pas pouvoir tomber dans le vide ou rater les courbes de la course. Grande absente depuis Super Mario Kart, la plume fait son retour parmi les objets disponibles (mais reste exclusive au mode Battle). Comme dans Mario Kart Double Dash, il est possible d’avoir deux objets simultanément (sans pouvoir cette fois-ci les utiliser dans l’ordre de son choix). Ce pot pourri fonctionne à merveille et ne rend l’ensemble que plus agréable.

mkd_2

 

Mario Kart 8 Deluxe permet à la Switch d’avoir, après Breath of the Wild, un second incontournable. Alors oui, ces deux jeux ne sont pas des exclus. Mais il n’empêche que pouvoir faire quelques courses sur le pouce procure son petit effet. En utilisant son smartphone en tant que modem, il est possible de pouvoir jouer contre le reste du monde n’importe où. Les sempiternels retards des TGV inOui paraîtront moins pénibles.

mk8d_3

Si vous avez fait l’impasse sur la version Wii U, vous aurez là le Mario Kart à posséder sans hésiter. Si vous avez poncé la version amputée du suffixe Deluxe, cela dépendra de votre temps passé dessus. Repasser à la caisse pour un jeu qui a pris la poussière depuis trop longtemps est assez maso dans l’esprit. Et si, pour peu que ça existe, ce sera votre première fois, vous aurez l’occasion de découvrir le huitième épisode d’une licence qui a fait naître un genre à part entière.

Comme le veut la tradition, voici mon avis sur le jeu en un gif :

south_park

 

3/3/2017

 

nintendo_switch

C’est après une nuit blanche durant laquelle j’ai joué à Hatsune Miku Project DIVA Future Tone au casque pour ne pas réveiller les voisins, que Nintendo a tenu sa toute première conférence concernant la Nintendo Switch. Pour les trois du fond qui ne seraient pas au courant, cette nouvelle succédera à la Wii U dans moins de deux mois. C’est donc à 5:00 que le tout a commencé. Et à l’heure qui plus est.

Les points que j’ai retenu de cette heure de conférence assez mou du genou sont les suivants :

  • elle sort le 3 mars
  • la conversion €/$ n’est – as always – pas faite. 299$ deviennent 329 €
  • le nouveau Mario m’a vendu du rêve comme jamais
  • le nouveau Zelda sera bien au lancement (le reste du lineup est anecdotique)

Grand faible que je suis, j’ai pré-commandé la console. Par chance, j’avais posé des congés qui ont lieu durant la sortie de la machine. Je pourrai alors jouer toute la journée. Grand faible que je suis – la suite, je devais rentrer de Paris le 3/3 au soir ;  j’ai avancé la date de mon retour à la veille pour faire partie de ces Nsex (on n’oublie pas d’où l’on vient)  l’ayant en day one.

amazon_switch

La console (dans sa version grise au niveau des Joy-Con) sera mienne avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Les autres jeux du lancement (qui se comptent sur les doigts d’une main) ne m’intéressent guère. Excepté 1-2 Switch, c’est assez famélique question originalité.  Et puis plein pot, c’est même pas envisageable l’once d’un instant. Le facteur prix sera également décisif en ce qui concerne Arms et Super Bomberman R, qui passeraient difficilement à une cinquantaine d’euro. Les éditeurs tiers ne sont pas en reste aussi avec Disgaea 5Dragon Quest Heroes I & II ou bien Skyrim. Des resucées de ce qui existe déjà sur PS4/Xbox One. Mais, on l’a vu avec la Wii U, sans les éditeurs tiers, c’est cuit. Il n’empêche que les jeux que j’attends impatiemment sont Mario Kart 8 Deluxe et Super Mario Odyssey (et tout en 3D, ça faisait longtemps).

J’ai donc bien hâte que la Nintendo Switch sorte. J’avais acheté la Wii en day one, avant de la revendre car leur politique de l’époque me sortait par les yeux. J’avais demandé la Wii U pour Noël il y a quatre ans car je croyais au concept du gameplay asymétrique Malheureusement, la sauce n’a pas pris, mon temps de jeu en une cinquantaine de mois n’excédant pas la centaine d’heures. Mais comme à chaque fois, la hype prend le dessus sur tout le reste.

J – 49