Archives du mot-clé non-stop

Arrêtez tout

Je suis allé voir Non-Stop avec un ami. Alors qu’une amie m’avait averti que c’était mauvais, un autre m’a dit le contraire mais sans être le film de l’année toutefois. Sur Internet, une critique indiquait que le film n’était même pas digne du téléfilm du dimanche soir. Ma tolérance aux films même les plus mauvais étant plus que permissive et le fait que le synopsis me donnaient envie ont fait que j’ai assisté à l’une des séances. Et je me suis ennuyé.

Lorsque je vais au cinéma (à savoir souvent), plusieurs critères font en sorte que je peux qualifier une séance d’ennuyeuse. Le film en lui-même en est toujours la cause, indéniablement, mais les raisons qui font que, varient selon le genre de film. Un film d’action où certains passages virent au film d’auteur (pour extrapoler) ou alors une comédie où je ne rigole pas en sont des exemples. Quand je m’ennuie devant un film au cinéma, je fais alors partie de ces abrutis finis (appelons un chat un chat) qui utilisent leur portable pour faire autre chose que regarder l’heure. Je le fais toutefois discrètement avec la luminosité au minimum. Et puis j’ai un iPhone 5c et non un Galaxy Note 3 donc ça attire moins l’oeil. Regarder l’heure justement est signe que j’ai l’impression de perdre mon temps devant l’écran. En fait, je dirai que l’ennui se pointe quand il se passe ceci :

  • les pensées culinaires : quand je commence à penser à ce que je vais manger ensuite, c’est que je suis plus là
  • le changement de position : j’essaie de bouger de mon siège pour tenter d’insuffler un peu d’action au film que je regarde
  • le portable (version horaire) : histoire de voir le temps qu’il reste avant la fin et/ou depuis combien de temps je suis devant ce que je regarde
  • le bâillement : ça m’arrive souvent quand je vais au cinéma après le boulot mais ce n’est pas bon signe quand j’y vais en plein après-midi
  • le portable (version mec lourd) : là, je décroche du film pendant quelques secondes les yeux rivés sur mon mobile mais il y a moyen de sauver les meubles
  • le sommeil profond : n’en jetez plus, le film que je regardais est mou du genou

non stop

Ca donnait pourtant envie à la lecture du synopsis : Bill Marks (interprété par Liam Neeson) est un sky marshall qui va embarquer dans un avion pour Londres dont le trajet sera mouvementé.
Durant le vol, il reçoit un message de la part de quelqu’un qui se trouve être dans l’avion et qui lui ordonne de verser 150 millions de dollars sur un compte bancaire, sous peine de voir un passager du vol perdre la vie toutes les vingt minutes. Le gros souci du film est son manque de rythme. Alors que les passagers ne se savent pas en danger, Liam Neeson semble vouloir prendre tout son temps pour trouver l’auteur des messages anonymes. Et la centaine de minutes que dure le film semble s’étirer sur bien plus.

non stop

Même Julian Moore (qui avait de biens meilleurs rôles dans Carrie et Don Jon récemment) ne parvient à sauver le film qui est bourré de clichés. Entre le zoom sur le passager d’origine orientale pour mettre la puce  l’oreille quant au fait qu’il peut être l’auteur des messages ou la fêlure du héros qui a perdu sa fille avec un objet la symbolisant à un moment clé du film pour montrer qu’elle est toujours là, la sauce ne prend pas.

Les 150 passagers de l’avion sont quelconques et ceux mis en avant ont le charisme d’une huître avariée. Quitte à faire dans le consternant, Julian Moore parvient à réparer les mobiles oxydés en tapant sur la batterie tandis qu’un autre peut hacker un mobile en employant des mots techniques mis à bout à bout pour faire genre.

Si la bande annonce donnait plutôt envie de voir le film, le tout est au final bien fade. Banal dans son déroulement et jamais à la hauteur de la tension que pourrait occasionner la réception de ce type de message, Non-Stop ne vaut pas le coup de s’arrêter pour le voir. Ou alors, le titre est à prendre au pied de la lettre mais pour se diriger vers une autre salle projetant un autre film. S’il fallait la faire courte, voici l’impression que j’avais en regardant le film en un gif :bored